Le 30 mars 1944 la Feldgendarmerie et le SD de Vichy attaquent le maquis "Jean-Pierre", installé à Belleguette, hameau de Compains (Puy-de-Dôme). Quatre Résistants sont tués au combats et six autres sont arrêtés.

Stèle commémorative du maquis « Jean-Pierre »
C’est au printemps 1943 que s’organisa le premier maquis dans la région de Compains, au village de Groslier. Le maquis fut également installé à Champ, commune de Saint-Anastaise (Puy-de-Dôme).
Il était destiné à accueillir les réfractaires au service du travail obligatoire en Allemagne et ils étaient de plus en plus nombreux. Le chef désigné était Louis Dabert dit Jean Pierre du Mont-Dore. Ils s’installèrent chez Mr Laporte Léon à Groslier. Mais rapidement les locaux devinrent trop petit et le PC de Jean Pierre fut transporté à Belleguette chez Mr Laporte Ernest, et un campement à Bohaud que Gilbert Delescot devait organiser.
Ce maquis servait aussi de lieu de passage pour beaucoup de maquisards, et aussi de lieu de repos après les coups durs. C’était aussi le centre d’équipement en armes, chaussures, vêtements, argent et tickets d’alimentation pour les maquis des environs.
Les chefs du maquis : Huguet, Leclanché, Labaune, passaient fréquemment à Belleguette. Le 29 mars 1944, une camionnette vraisemblablement de la milice, est repérée sur la route de Valbeleix à Compains, par Nanou et Gilbert, avec trois hommes à bord. Après s’être renseignés à Compains (où ils ont été mal renseignés), deux hommes reprenaient la route de Valbeleix, s’arrêtent près d’un bois en dessous du village de Belleguette, où ils sont pris en chasse par Huget, Jean Pierre, Nanou et Gilbert. Ils réussissent à s’enfuir, le troisième est arrêté à Compains par les maquisards, interrogé à Belleguette puis relaché.
Le lendemain 30 mars, Jean Pierre prend ses dispositions pour quitter Belleguette, mais déjà le village est cerné par les Allemands et les miliciens français. Louis Dabert alias Jean Pierre est arrêté ainsi que Gilbert Delescot et Nanou Raynard et Gérard Thierry. Les maquisards, au bruit de la fusillade, viennent se placer en embuscade près de la route de Valbeleix. Quatre sont cernés, abattus…et achevés”.
Le 3 avril, les troupes allemandes firent une nouvelle opération sous la direction du chef du SG, Gessler, arrêtant alors l’instituteur, Bion, et incendiant une habitation.
Louis Dabert fut exécuté à Orcines le 13 juillet 1944
Leur nom figure sur la Stèle commémorative du maquis « Jean-Pierre » au bord de la D36 entre Compains et Besse.
Liste des victimes
BAYRÈS René
FINANCE Marie de
JUNGER Michel
Lallemant de Liocourt Auguste de
Sources

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 124 : Compains, Besse, Saint-Anastaise, arrestations et déportations et exécution .— Site Internet de la commune de Compains .— Mémorialgenweb .— Préface de Monsieur Guy PHILIPPON à l’ouvrage “Des maquis d’Auvergne aux bagnes nazies”

Eric Panthou

Version imprimable