Né le 9 mai 1924 à Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), exécuté sommairement le 12 juin 1944 à Lormes (Nièvre) ; résistant des Forces françaises combattantes (FFC).

Robert Baudry entra dans la Résistance dans la Nièvre, au maquis Camille issu de Libération-Nord,
Le 12 juin 1944, des hommes des maquis Julien et Camille saisirent des uniformes à la gendarmerie de Lormes (Nièvre), en vue d’une prochaine opération contre l’ennemi. Celui-ci informé envoya une troupe sur la ville et les maquisards embusqués sur les toits attaquèrent le convoi lorsqu’il traversa la commune. Les soldats allemands se déchaînèrent sur la population. Dix civils furent pris en otages et plusieurs bâtiments furent en partie incendiés, Il y aura huit morts dont cinq maquisards parmi lesquels Robert Baudry.
Il fut homologué comme chargé de mission de 3e classe avec le grade de sous-lieutenant des Forces françaises combattantes (FFC).
Son nom figure sur la plaque commémorative apposée sur le mur de la mairie, à Lormes et la stèle commémorative Plainefas sur la D 235, à Saint-Martin-du-Puy (Nièvre).
Sources

SOURCES : Site Racines en Seine.— Wikipédia, Monographie de Lormes.— Résistances en Morvan, Les combats du 12 juin 1944.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable