Né le 16 octobre 1911 à Vailhourles (Tarn-et-Garonne), massacré le 1er juin 1944 à Limogne-en-Quercy (Lot) ; maître-valet à la ferme de la Grézette à Lugagnac (Lot) ; victime civile.

Né au lieu-dit Mémer, Fernand Sagnes était le fils d’Urbain Sagnes, cultivateur et de Marie-Lucie Farlet, sans profession, habitant Vailhourles.
Il s’était marié le 6 février 1937 avec Sidonie, Denise Gach, de Puylagarde (Tarn-et-Garonne).
Il arrivait à Limogne par la route de Lugagnac et fut abattu par des Waffen-SS de la Division Das Reich près du château Gabriac, en même temps qu’un habitant de Jamblusse (commune de Saillac). La mention Mort pour la France lui fut attribuée par une décision du 20 novembre 1945.
Son nom est inscrit sur un monument commémoratif à l’endroit des exécutions. Il n’est pas inscrit sur le monument aux morts de Vailhourles, probablement parce qu’il était originaire d’un gros hameau, ayant son église, qui aurait dû s’en charger.


Voir Limogne-en-Quercy (Lot), 1er juin 1944
Sources

SOURCE : Etat civil.

Anne Verdet

Version imprimable