Né le 21 avril 1904 à Mur-de-Sologne (Loir-et-Cher), massacré le 29 août 1944 à Bengy-sur-Craon (Cher) ; ouvrier agricole ; victime civile.

Fils de Pierre Trompat, décédé et d’Adeline Servent son épouse demeurant à Romorantin (Loir-et-Cher). Pierre Trompat, le fils, était ouvrier agricole, marié à Gabrielle Martin et domicilié à Bengy-sur-Craon.
Le 29 août 1944, vers 11 h. il fut abattu, à Franclieu, commune de Bengy-sur-Craon, par des soldats allemands d’un convoi en retraite vers l’Allemagne. Déclaration de décès le 30 août par Jacques Legras cantonnier à Bengy-sur-Craon.
Pierre Trompat obtint la mention « Mort pour la France ». Son nom est inscrit sur lemonument aux morts de Bengy-sur-Craon.


Bengy-sur-Craon, (Cher) Franclieu, le 29 août 1944
Sources

SOURCE : État civil, acte n°15 du registre des décès de Bengy-sur-Craon.

Michel Gorand

Version imprimable