Né le 8 février 1911 à Séchilienne (Isère), sommairement exécuté le 12 août 1944 à Séchilienne (Isère) ; cultivateur ; résistant homologué Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant

Stèle commémorative, Séchilienne (Isère)
Stèle commémorative, Séchilienne (Isère)
Source : Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .
Marcel, Aimé Boujard était le fils de Jean et de Marie Epillaud.
Il épousa Jeanne, Denise, Rey.
Il était cultivateur au hameau "Les Clots" à Séchilienne (Isère).
Le 12 août 1944, le 99ème Bataillon d’Alpenjäger faisant partie de la 157ème Division alpine de la Wehrmacht occupa le village de Séchilienne (Isère) dans la basse vallée de la Romanche.
Marcel Boujard, qui, sans prendre une part active aux combats, aidait les maquisards en effectuant pour eux des transports avec son cheval, fut arrêté et sommairement exécuté vers 13 heures à proximité de son domicile.
Il fut enterré au cimetière de Séchilienne.
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur, et et interné résistant.
Il fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume.
Son nom figure sur le monument aux morts de Séchilienne, sur une stèle commémorative érigée au lieu-dit "Les Clots" à Séchilienne et sur le Mémorial du Maquis de l’Oisans à Livet-et-Gavet (Isère).


Voir : Séchilienne


Notice provisoire
Sources

SOURCES : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 634 — SHD Vincennes GR 16 P 79172 (à consulter) — AVCC Caen AC 21 P 714743 (à consulter) — Mémoire des hommes — Mémorial GenWeb — Site Maquis de l’Oisans

Jean-Luc Marquer

Version imprimable