Né le 31 mars 1896 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 24 août 1944 dans le bois de Vincennes (Paris (XIIe arr.) ; victime civile.

Son père Maxime Berg et sa mère Sophie Siman étaient décédés avant lui.
Le 24 août 1944, Grégoire Berg fut retrouvé mort dans le bois de Vincennes.
Il fut reconnu Mort pour la France le 11 janvier 1948.
Son nom ne figure sur aucun monument
En 1944, sa veuve née Marie Pulfermuller était domiciliée à Moussey (Vosges).
Le 27 octobre 1950, domiciliée à Strasbourg, quartier de Neuhof (Bas-Rhin), elle fut informée par le Secrétariat aux forces armées que l’homologation au statut d’agent RIF Résistance Intérieure Française, avait été refusée à son mari Gaston Berg, lors de la commission nationale réunie le 18 octobre 1950.
(en cours de rédaction)
Sources

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 49354. — Acte de décès Paris (XIIe arr.) n°3590, notes Geneviève Launay. — AVCC Caen , en attente de consultation.

Annie Pennetier

Version imprimable