Née le 13 octobre 1893 à Noidans-lès-Vesoul (Haute-Saône), tuée par un bombardement allemand le 30 juin 1944 à Saint-Floret (Puy-de-Dôme) ; victime civile.

Andrée Chaunier, née Bigot, habitait Saint-Floret (Puy-de-Dôme).
En représailles d’actes de maquisards, la petite commune de Saint-Floret fut bombardée, pillée, ravagée le 30 juin 1944. Cette journée se traduisit par 10 morts lors du bombardement et 7 autres villageois pris en otage furent fusillés ou morts en déportation.
Andrée Chaunier figure parmi les victimes du bombardement.
Un monument à Saint-Floret rend hommage à ces martyrs, victimes du bombardement, aux fusillés et au Morts en déportation.
Sources

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 17 : crimes de guerre à Saint-Floret .— Mémorialgenweb.

Eric Panthou

Version imprimable