Né le 22 octobre 1922 à Mesples (Allier), mort au combat ou exécuté sommairement le 9 juin 1944 à Condat-en-Combraille (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Portrait d’André Coffin
Fils d’ Alexandre Coffin, 33 ans, journalier, et de Marcelle Andrée Labourée, 31 ans, sans profession, son épouse, André Coffin rejoignit les FFI de l’Allier.
Le 9 juin 1944 vers 3 heures du matin, un convoi de maquisards venant de Montluçon (Allier) et se dirigeant vers le Mont Mouchet subit l’assaut d’une unité militaire allemande circulant sur l’axe Aubusson (Creuse) – Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). 32 résistants périrent dans l’affrontement, morts en combattant ou pour la plupart exécutés sommairement sur place sur la commune de Condat-en-Combraille (Puy-de-Dôme).
André Coffin figure parmi les victimes, sans qu’on sache s’il a été tué au combat ou exécuté sommairement.
Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.
Son corps fut d’abord ramené à Montluçon (Allier) où une cérémonie se déroula le 8 octobre 1944. Il fut ensuite inhumé à Huriel (Allier).
Son nom figure sur le Monument aux Morts d’Huriel ainsi que sur le monument commémoratif du champ des Martyrs à Condat-en-Combraille.
Sources

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 46748, Dossier André Coffin (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 135359, Dossier André Coffin (nc). — Mémorialgenweb. — État civil Condat-en-Combraille et Mesples.

Eric Panthou

Version imprimable