Né le 9 octobre 1928 à Argentat (Corrèze), massacré le 8 juin 1944 à La Bachellerie, commune de Tulle (Corrèze) ; cultivateur ; victime civile.

La famille Presset exploitait une ferme au hameau de La Bachellerie, sur le territoire de la commune de Tulle. Au recensement de 1936, y étaient réunis les parents, Antoine, né en 1901 à Saint-Bonnet-Avalouze et son épouse Marie, née à Objat en 1903, et leurs six enfants, Noémie née en 1924 à Saint-Bonnet-Avalouze, Marcel né en 1926 à Tulle, Joseph, Émile né en 1930 à Argentat, Georges né en 1933 à Sainte-Fortunade, et Jean né en 1934 à Tulle. Pierre Pompier, un oncle né en 1879 à Saint-Bonnet-Avalouze habitait avec eux. En 1944, la famille s’était agrandie avec la présence de Louis Chauzeix, époux de Noémie.
Le 8 juin vers 20h, un détachement de la 2e SS Panzerdivision Das Reich vint cantonner dans ce hameau des environs de Tulle. Ils ouvrirent le feu sur la famille Presset, tuant le fils Joseph qui n’avait pas encore 16 ans, ainsi que le gendre Louis Chauzeix, et blessant le père, la mère et un fils.
Les noms de ces deux victimes civiles ne semblent pas avoir été inscrits sur l’un des nombreux monuments commémoratifs de Tulle.
Sources

SOURCES : Guy Penaud, La Das Reich, 2e SS Panzer Division, Périgueux, Éd. La Lauze, 2005, p. 192, 511. — Tulle, recensement de 1936 en ligne (Arch. Dép. de Corrèze).

Dominique Tantin

Version imprimable