Né le 25 mars 1890 à Paris (XIIIe arr.), ; blessé mortellement le 18 août 1944 sur une barricade à Vincennes (Seine, Val-de-Marne) ; mécanicien ; insurgé, reconnu victime civile.

Henri Barré était le fils de Henri, Ernest Barré (décédé) et de Marcelle, Zoé Sivane domiciliée 33 rue de Saint-Mandé à Charenton-le-Pont (Seine, Val-de-Marne). Marié à Augusta, Andrée Pillioux, le couple habitait à proximité, 10 rue de l’Asile à Saint-Maurice (Seine, Val-de-Marne). Il travaillait comme mécanicien.
Son Matricule au recrutement de l’armée était 1901 – Seine 3E Bureau.
Lors de la libération de Paris, il fut grièvement blessé sur une barricade de Vincennes.
Il mourut des suites de ses blessures le soir même, le 18 août 1944 à l’Hôpital Saint-Antoine, 184 rue du Faubourg Saint Antoine, Paris (XIIe arr.).
Son acte de décès n’indique pas les circonstances.
Henri Barré a été reconnu Mort pour la France, le 24 juillet 1946 en tant que victime civile.
(en cours de rédaction)
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 309466 (nc), recherche en cours. — SHD, Vincennes, dossier GR16P34639, examiné en vain. — Liste des fusillés de Vincennes par Gilles Primout. — État civil de Paris XIIe arr., acte de décès n°3306. — MemorialGenweb.

Annie Pennetier

Version imprimable