Né le 1er juillet 1924 à Sancoins (Cher), exécuté sommairement le 5 septembre 1924 à Yzeure (Allier) ; cheminot ; membre des francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Joseph Bergeron et de Gilberte Yvonne Paulat, Roger Bergeron était garde-barrière à la SNCF et habitait Yzeure (Allier), commune jouxtant Moulins.
Il rejoignit à une date non connue le maquis FTP Casanova créé le 6 juin 1944 en forêt de Moladier, commune de Besson (Allier).
À compter du 26 août, le maquis Casanova lança une opération pour chasser les Allemands de Moulins (Allier).
Le 5 septembre, lors d’une mission du détachement sédentaire des cheminots avec son beau-frère Jean Vebret, il fut capturé devant leur maison alors qu’il se trouvaient sur le passage d’une colonne allemande en retraite. Ils furent exécutés par les Allemands à route de Montbeugny à Yzeure (Allier). Il était considéré comme un civil en service recommandé pour la Résistance.
Son nom figure sur deux monuments commémoratifs à Yzeure (Allier).
Il a été homologué FFI et a été déclaré "mort pour la France".
Sources

SOURCES : SHD Vincennes : GR 16 P 49959. Dossier Roger Bergeron (nc). — AVCC Caen : AC 21 P 20387. Dossier Roger Bergeron (nc). — « Les grands jours de la Libération, une quinzaine historique », Valmy, 11 septembre 1944. — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 85 : crimes de guerre à Yzeure. — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 94 (nc). — Mémorial Genweb.

Henri-Ferréol Billy

Version imprimable