Né le 2 janvier 1925 à Chalette-sur-Loing (Loiret), exécuté le 6 septembre 1924 à Moulins (Allier) ; cordonnier ; résistant au sein des francs-tireurs et partisans (FTP).

Domicilié à Dijon (Côte-d’Or), cordonnier t célibataire, Martial Le Hen avait rejoint le 29 août 1944 le maquis FTP Casanova créé le 6 juin 1944 en forêt de Moladier, commune de Besson (Allier). Il avait le nom de guerre Le Dur.
A compter du 26 août, le maquis Casanova lança une opération pour chasser les Allemands de Moulins (Allier).
Le 6 septembre Martial Le Hen, alors qu’il surveillait les alentours du pont Régemortes à Moulins (Allier), fut capturé avec Alexandre Durand : tous deux furent exécutés par les Allemands au lycée Banville, rue de Paris.
Son nom figure à Moulins (Allier) sur une plaque commémorative au lycée Banville, le monument des martyrs de la Madeleine et a apparemment été inhumé au carré mixte du cimetière communal.
Il a été homologué FFI.
Sources

SOURCES : SHD Vincennes : GR 16 P 357768. Dossier Martial Le Hen (nc). — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 94 : crimes de guerre à Moulins (nc). — Mémorial Genweb. État-civil Moulins.

Henri-Ferréol Billy

Version imprimable