Né le 12 novembre 1923 à Przemyśl (Pologne), exécuté le 8 août 1944 à Saint-Plaisir (Allier) ; résistant au sein des forces françaises de l’intérieur (FFI).

Le 8 août 1944 un commando de chasse de la Wehmacht procéda à une vaste opération de ratissage en forêt de Civrais sur la commune de Saint-Plaisir (Allier) où étaient rassemblés près de 500 maquisards (FTP et AS). Une compagnie de l’AS était stationnée aux abords de la ferme Péguy à la Bouillole, lorsqu’un des éléments de ce commando fit éruption dans la cour de la ferme. Ils attaquèrent la ferme de la famille Péguy où se trouvaient 30 hommes de la compagnie Villechenon qui se sont repliés laissant des blessés que les allemands achevèrent.
Un membre de la résistant, d’origine polonaise et vraisemblablement mineur aux Mines de Saint-Hilaire ou Buxière-les-Mines (Allier) fit partie des victimes. Il est désigné comme étant Miclzlaw Muski sur une stèle commémorative. Il s’agit, selon l’enquête pour crimes de guerre, de Micezlaw Mirski.
Il a été déclaré « mort pour la France ».
Son nom figure sur une stèle commémorative à Saint-Plaisir (Allier) et sur le monument aux morts de Saint-Hilaire (Allier) où il était peut-être mineur.
Sources

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 26 : crime de guerre à Saint-Plaisir .— Mémorial Genweb.

Henri-Ferréol Billy

Version imprimable