Né le 26 décembre 1900 à Vizille, massacré le 22 août 1944 à Vizille, cultivateur, victime civile

Auguste, Étienne Machot était le fils d’Auguste et de Mélanie, Julie Viallet.
Il effectua son service du 16 mars 1920 au 19 février 1922 au 12ème Bataillon de Chasseurs à pied et participa à l’occupation des Pays Rhénans.
Il fut par la suite classé service auxiliaire en raison de varices volumineuses.
Il était l’époux de Marie-Augustine Machot. Le couple eut au moins deux enfants.
La famille habitait à Jarrie (Isère) où Auguste Machot était cultivateur.
Le 22 août 1944, jour de la Libération de Vizille par les troupes américaines, il se rendit à Vizille faire des achats car c’était jour de marché.
Des soldats allemands dissimulés derrière des arbres se mirent à mitrailler sans raison la place du château et ses abords.
Trois personnes furent blessées et quatre tuées, dont Auguste Machot.
Une fois qu’il fut tué un soldat allemand le dépouilla de son portefeuille.
Auguste Machot obtint la mention "Mort pour la France".
Son nom figure sur le monument aux morts de Jarrie.


Voir : Vizille
Sources

Sources : Arch. dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression, 3808 W 416 — Arch. dép. Isère, RMM, 11NUM/1R1624_04, p. 69 — État civil

Jean-Luc Marquer

Version imprimable