Né le 12 août 1872 à Saint-Floret (Puy-de-Dôme), tué par un bombardement allemand le 30 juin 1944 à Saint-Floret ; agriculteur ; victime civile.

Maffre Jean est le fils de Michel, agriculteur, et de Marie Fournier. Il s’est marié le 5 novembre 1897 à Montaigut-le-Blanc (Puy-de-Dôme) avec Marie Auroy, repasseuse. Ils étaient domiciliés à Saint-Floret. Il fut mobilisé en 1914 et fit campagne contre l’Allemagne du 19 décembre 1914 au 4 janvier 1919.
Le 30 juin 1944, l’armée allemande bombarda la petite commune de Saint-Floret en représailles d’actes de maquisards. Dix personnes civiles furent tuées lors de cette journée dont Maffre Jean, sa femme et sa fille. Sept autres villageois pris en otage furent fusillés ou morts en déportation.
Il a été reconnu « Mort pour la France » en date du 7 septembre 1945. Il est inhumé dans la tombe familiale du cimetière communal de Saint-Floret
Un monument commémoratif érigé dans le village rend hommage à ces martyrs victimes des bombardements, aux fusillés et morts en déportation.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 17 : Crimes de guerre à Saint Floret. — Arch. Dép. du Puy-de-Dôm, 908 W 416, liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme mai 1945. — MémorialGenWeb. — Registre matricule année 1892 Clermont-Ferrand. — La Montagne, édition du 17 mai 2014. — État civil de Montaigut-en-Combrailles et Saint-Floret.

Huguette Juniet

Version imprimable