Né le 2 juillet 1889 à Saint-Vincent (Puy-de-Dôme), tué par un bombardement allemand le 30 juin 1944 à Saint-Floret ; surveillant de prison ; viticulteur ; victime civile.

Jacques Villeneuve est le fils de Jean, cultivateur, et d’Anna Parpaleix, ménagère. Il se maria avec Marguerite Papon le 8 mars 1913 à Saint-Floret.
Il fit campagne en Tunisie du 10 novembre 1910 au 16 septembre 1911 et campagne contre l’Allemagne du 17 novembre 1915 au 20 juillet 1919. Il fut décoré de la croix de guerre 1914-1918 avec étoile de bronze. Il fut affecté au titre de l’administration pénitentiaire comme surveillant à la Maison d’Arrêt de Poissy (Yvelines) le 26 janvier 1931. En 1931 il résidait à Poissy et en 1939 à Saint-Floret.
Le 30 juin 1944, l’armée allemande bombarda la petite commune de Saint-Floret en représailles d’actes de maquisards. Dix personnes civiles furent tuées lors de cette journée dont Villeneuve Jacques. Sept autres villageois pris en otage furent fusillés ou sont morts en déportation.
Il a été reconnu « Mort pour la France » en date du 15 septembre 1945. Il est inhumé dans la tombe familiale du cimetière communal de Saint-Floret
Un monument commémoratif érigé dans le village rend hommage à ces martyrs victimes des bombardements, aux fusillés et morts en déportation.
Sources

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 407211, dossier victime civile pour Jacques Villeneuve (nc). — Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 17, Crimes de guerre à Saint Floret.— Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 416, Liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme mai 1945. — Mémorialgenweb. — « Il y a soixante-dix ans Saint-Floret, une journée en enfer », La Montagne, 17 mai 2014, édition du Puy-de-Dôme. — Registre matricule année 1906 de Clermont-Ferrand N°1654. — État civil de Saint-Floret.

Huguette Juniet

Version imprimable