Né le 16 octobre 1908 à Saint-Denis (ex. Seine, aujourd’hui Seine-Saint-Denis), mort en action des suites de ses blessures le 21 août 1944 à Quinssaines (Allier) ; teinturier ; résistant au sein des forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Maurice Galtier, coiffeur, et d’Anne Combette, repasseuse, Maurice Galtier épousa le 31 mai 1930 à Goussainville (ex Seine-et-Oise) Henriette Jeanne Nadeau. Il demeurait à Marcillat-en-Combraille (Allier) en 1933. Le couple avait quatre enfants.
Il s’est engagé dans les FFI prenant comme nom de résistant "100 kilos" du fait qu’il était plutôt menu.
Il faisait partie des FFI ayant participé à l’opération menée contre les troupes allemandes retranchées dans la caserne Richemont de Montluçon (Allier). Il a vraisemblablement été grièvement blessé rue Miscailloux à Montluçon (Allier). Il est décédé avenue des Étourneaux, château de Bien-Assis des suites de ses blessures survenues le 21 août à Quinssaines (Allier).
Il a été déclaré « mort pour la France » et a été homologué FFI.
Il fut inhumé au cimetière communal de Saint-Denis (ex Seine) dans le carré des corps restitués 2 et son nom figure sur le monument aux morts de Marcillat-en-Combraille (Allier).
La mention de son décès a été apposée sur son acte de naissance le 26 octobre 1957.
Sources

SOURCES : SHD Vincennes : GR 16 P 240967, dossier Maurice Étienne Galtier (nc). — AVCC Caen : AC 21 P 188595, dossier Maurice Galtier (nc). —mail de Christophe PILLON du 31 juillet 2020 . — Geneanet. — Mémorial GenWeb. — État civil (AD Seine-St-Denis en ligne) et Montluçon.

Henri-Ferréol Billy

Version imprimable