Né le 1er septembre 1909 à Pithiviers (Loiret), exécuté sommairement le 14 août 1944 à Ouzouer-sur-Loire (Loiret) ; instituteur ; résistant. FFC, capitaine FFI.

Fils de Henri, Albert Giry, décédé et de Marie Augustine Cosson. Roger Giry fut nommé instituteur à Nibelle en 1937. Il fut blessé à Dunkerque en 1940 et évacué en Angleterre. Capitaine de réserve. Il s’engagea dans les Forces Française Combattantes (FFC) réseau Cohors-Asturies, Etienne-Le Blanc Buckmaster. De retour en France en octobre 1940 il reprit son service comme instituteur à Nibelle. Engagé à Libération-Nord il était chargé d’organiser la résistance dans le Loiret. Il échappa à la Gestapo en octobre 1943 et entra dans la clandestinité dans la Nièvre. Il revint dans le Loiret en avril 1944 pour constituer des groupes de maquisards à Nibelle, Beaune-la-Rolande, Chilleurs-aux-Bois et Fay-aux-Loges, où il se lia d’amitié avec l’Abbé Georges Thomas, (« Lieutenant Louis » dans le maquis), avec qui, il forma le maquis de Bois-Thomas. Engagé dans les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI), il était le « Capitaine Raymond » responsable de plusieurs groupes de résistants. Le 13 août 1944, jour où le maquis de Chilleurs-aux-Bois était attaqué par les Allemands, le « Capitaine Raymond » et le « Lieutenant Louis » se rendaient à Chilleurs-aux-Bois en moto, et ils furent arrêtés par les Allemands, emmenés au château de Chamerolles puis à la Gestapo d’Orléans pour subir des interrogatoires. Ils furent abattus le 14 août dans la forêt d’Orléans avec une cinquantaine d’autres résistants lors d’une nouvelle opération allemande contre le maquis dans la région de Lorris (Loiret). Déclaration de décès le 4 septembre 1944 d’André Chevallier, directeur d’exploitation forestière à Ouzouer-sur-Loire, qui a trouvé le corps en forêt ; l’identification a été faite par Mme Luteaud de Nibelle. Roger Giry a été reconnu « Mort pour la France ». Homologué Interné résistant (DIR), FFC, FFI, Vincennes GR 16 P 258957.Il fut inhumé à proximité du carrefour d’Orléans. Son nom est inscrit sur la stèle érigée à Chilleurs-aux-Bois, dans la clairière des Châtaigners. Il est inscrit également au n° 39 sur le Memorial du maquis de Lorris « aux morts du 14 août 1944 » du Carrefour d’Orléans, lequel répertorie 80 morts.


Chilleurs-aux-Bois (Loiret) le 13-14 août 1944
Sources

SOURCES : n°26 du registre des décès d’Ouzouer-sur-Loire. Memorial Gen-Web. Site « Mairie de Pithiviers », rubrique Grands-Hommes. La République du Centre du 12 août 2019.

Michel Gorand

Version imprimable