Né le 3 mai 1909 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), mort au combat le 7 juillet 1944 à Chamalières (Puy-de-Dôme) ; mécanicien ; résistant au sein des Forces françaises des l’intérieur (FFI).

Fils de Jules, employé de magasin, et de Marie Clapasson, André Maisonneuve habitait en 1944 au 44 avenue Joseph Claussat à Chamalières (Puy-de-Dôme). Il était mécanicien et avait épousé Jeanne Fourvel.
Selon Mémoire des Hommes, il rejoignit les Forces françaises libres ce qui laisse supposer qu’il était militaire de carrière. Il avait le grade d’adjudant.
Il serait mort au combat le 7 juillet 1944 à Chamalières (Puy-de-Dôme) dans des circonstances qu’on ignore. Sur son acte de décès, il est indiqué qu’il est mort à son domicile à Chamalières.
Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.
Son nom apparait sur le monument aux morts 1939-1945 à Chamalières.
Sources

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945. — SHD Vincennes, GR 16 P 385540, dossier André Maisonneuve (nc). — AVCC AC 21 P 79472, dossier André Maisonneuve (nc). — Mémorialgenweb. — État-civil Clermont-Ferrand (en ligne) et de Chamalières.

Eric Panthou

Version imprimable