Né le 8 septembre 1908 à Gresse (aujourd’hui Gresse-en-Vercors, Isère), sommairement exécutée le 24 juillet 1944 à Gresse ; cultivatrice ; résistante (aide et soutien)

Monument aux morts 39-45, place de la Mairie, Gresse-en-Vercors, détail
Monument aux morts 39-45, place de la Mairie, Gresse-en-Vercors, détail
Source : Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .
Blanche, Marguerite Reboul était la fille de Martin, Jean et d’Emma, Noëline, Maria Freydier, son épouse.
Elle épousa Camille, Fortuné, Mouttet le 28 avril 1925. Le couple eut deux garçons.
Veuve depuis 1942, elle était cultivatrice au hameau du Puy à Gresse (aujourd’hui Gresse-en-Vercors, Isère).
Son fils Georges, alias L’Hirondelle, faisait partie des résistants du Vercors.
Elle recueillit des maquisards qu’elle nourrit et cacha chez elle.
Du 21 au 24 juillet 1944, l’armée allemande investit à nouveau Gresse à la recherche de résistants afin d’assurer ses arrières lors de l’attaque programmée des Pas du Vercors, gardés par les maquisards.
Lors de l’opération, cinq hommes et deux femmes furent arrêtés et déportés. Un seul revint.
Le lundi 24 juillet 1944, dénoncée, Blanche Mouttet fut torturée et brûlée vive dans sa ferme par les tueurs de la Gestapo (notamment Pierre Grand, qui fut condamné à mort par le TPFA de Lyon en 1954 et exécuté le 21 juin 1955).
Blanche Mouttet obtint la mention "Morte pour la France".
Son nom figure sur le monument aux morts de Gresse-en-Vercors et sur la plaque commémorative 1939-1945 apposée dans l’église de Gresse-en-Vercors.


Voir : Gresse
Sources

SOURCES : http://www.gresse-en-vercors.com/Village_histoire.htm — Guy Giraud, Les femmes de l’ombre du Vercors Résistant, 1941-1944, document PDF du Musée de la Résistance en ligne — Mémorial GenWeb — Geneanet

Jean-Luc Marquer

Version imprimable