Né le 18 juin 1903 à Martigny-le-Comte (Saône-et-Loire), massacré le 14 août 1944 à Trie-Château (Oise) ; agriculteur ; résistant FFI .

Monument aux morts de Trie-Château. Cliché J-Y. Bonnard
Monument aux morts de Trie-Château. Cliché J-Y. Bonnard
Tombe Bourgeois, Bouvy, Vigneron
Tombe Bourgeois, Bouvy, Vigneron
Stèle de la ferme des Kroumirs. Cliché J-Y.Bonnard
Stèle de la ferme des Kroumirs. Cliché J-Y.Bonnard
Pierre Bourgeois, propriétaire de la ferme des Kroumirs à Trie-Château (Oise) était marié et père d’une fille, Micheline, âgée de 12 ans.
Il hébergeait des réfractaires au STO, des résistants et cachait des armes dans les bâtiments agricoles. Le 14 août 1944, lors de la descente des troupes allemandes, il fut exécuté devant sa femme et sa fille après la découverte d’armes. Ses deux commis, son neveu Jean Bouvy et André Vigneron furent tués peu après.
Son corps fut jeté par les Allemands dans le brasier d’un bâtiment de sa ferme incendiée.
Mme Bourgeois, sa fille et Mme Vigneron furent conduites à la kommandantur installée au château de la Folie à Trie-Château puis emprisonnées durant trois jours à Beauvais.
Pierre Bourgeois a été reconnu Mort pour la France, et homologué FFI.
Les cendres des trois victimes ont été inhumées dans une tombe collective du cimetière de la commune.
Son nom est inscrit sur la plaque commémorative des Kroumirs et le monument aux morts de Trie-Château aux côtés des quatre résistants FTP du détachement Patrie de Chambly abattus en s’échappant de la ferme de Pierre Bourgeois.


Trie-Château (Oise), les Kroumirs : 14 août 1944
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Oise. — SHD, Vincennes GR16P 82180. — Jean-Pierre Besse, Françoise Rosenzweig, 1944 l’Oise est libérée, Archives départementales de l’Oise (exposition), Conseil général de l’Oise, 2004. p.113. — www.resistance60.fr .

Jean-Yves Bonnard

Version imprimable