Né le 2 mars 1923 à Boran-sur-Oise (Oise), massacré le 14 août 1944 à Trie-Château (Oise) ; réfractaire au STO.

Tombe : Bourgeois, Bouvy, Vigneron
Tombe : Bourgeois, Bouvy, Vigneron
Stèle de la ferme des Kroumirs. Cliché J-Y.Bonnard
Stèle de la ferme des Kroumirs. Cliché J-Y.Bonnard
Monument aux morts de Trie-Château. Cliché J-Y. Bonnard
Monument aux morts de Trie-Château. Cliché J-Y. Bonnard
Fils de Léon Bory, décoré de la Croix de Guerre, et de Madeleine Jourville, sans profession, Jean Bory était élève à l’Institution du Saint-Esprit de Beauvais (Oise).
Réfractaire au STO, il était hébergé par son onclePierre Bourgeois dans la Ferme des Kroumirs à Trie-Château où il travaillait comme commis.
Lors de la descente des soldats allemands le 14 août 1944, il fut exécuté après la découverte d’armes dans une grange.
Son corps fut jeté par les Allemands dans le brasier d’un bâtiment de la ferme incendiée.
Il porte la mention Mort pour la France.
Son nom est inscrit sur une plaque commémorative de l’Institution du Saint-Esprit à Beauvais, sur le monument aux morts et une plaque commémorative à Boran-sur-Oise, sur la stèle commémorative de la Ferme des Kroumirs inaugurée le 29 juin 1980 et sur une tombe dans le cimetière de Trie-Château.
Une rue de Boran-sur-Oise porte son nom.


Trie-Château (Oise), les Kroumirs : 14 août 1944
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Oise. —AVCC, Caen, 21P 32062. — Jean-Pierre Besse, Françoise Rosenzweig, 1944 l’Oise est libérée, Archives départementales de l’Oise (exposition), Conseil général de l’Oise, 2004. p.113. — Résistance 60. — État civil.

Jean-Yves Bonnard

Version imprimable