Né le 26 octobre 1918 à Nice (Alpes-Maritimes), exécuté le 8 juin 1944 à Châteauneuf (Savoie) ; employé d’hôtel ; résistant FTP.

Pierre Emmanuel était originaire de la région niçoise et était employé d’hôtel.
On ignore quand et comment il vint en Savoie. En mai 1944, il était basé au maquis de Lépin le Lac qui reçut 3 parachutages entre mars et avril. Le 19 mai, les troupes allemandes attaquèrent ce maquis. Pierre Emmanuel fut capturé lors de cette opération en même temps que Marcel Favre et Gabriel Pica. Transféré à la caserne Curiale à Chambéry, il y fut torturé. Le 8 juin, il fut extrait de la prison de la caserne Curiale en compagnie de 7 autres hommes, dont son camarade niçois Gabriel Pica et Marcel Favre. Le convoi prit la nationale 6 et stoppa quelques kilomètres avant le Pont-Royal, sur le territoire de la commune de Châteauneuf, au lieu dit Pont-de-Pau. Au bord de la route, sur les berges de l’Isère, les huit hommes furent exécutés. Quatre corps, dont ceux de Pierre Emmanuel et Marcel Favre, furent découverts dans l’après-midi. Tous portaient des traces de brûlures de cigarettes.
Un monument a été érigé sur les lieux même de l’exécution rappelant le nom des victimes et le souvenir des deux inconnus. Son prénom Pierre étant indiqué comme son nom.
Son nom est également inscrit, avec celui de Gabriel Pica, sur le monument commémoratif des résistants du 14e canton, quartier Arenas à Nice et une avenue porte son nom sur la colline Beausite, dans le quartier dit de La Conque.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Savoie, 961 W 31. — Musée de la Résistance azuréenne (remerciements à M. Panicacci). — SHD, Vincennes, GR 16 P 209363 (nc). — Max Burlando (dir.), Le parti communiste et ses militants dans la Résistance des Alpes-Maritimes, La Trinité-Victor, SEPIPCA, 2004.— Michel Aguerraz, Les FTP dans la Résistance savoyarde, PUG, 1995 . — État civil mairie de Châteauneuf.

Michel AGUETTAZ

Version imprimable