Né le 7 septembre 1923 à Montluçon (Allier), mort au combat le 9 juin 1944 à Condat-en-Combraille (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’Eugène et de Marie Meunier, Maurice Moreau habitait chez ses parents 3 rue Buffon à Montluçon (Allier). Il rejoignit les FFI le 6 juin 1944, membre du 1er groupe de la 1ère Compagnie sous les ordres du capitaine Meyer, alias Martin, Bataillon Millet.
Le 9 juin 1944, il partit de Montluçon (Allier) pour rallier le camp de Saint-Genès-Champespe (Puy-de-Dôme), répondant à l’appel à venir en aide aux maquis de Mont-Mouchet. Le convoi de maquisards en camions fut attaqué par une unité militaire allemande rencontrée inopinément à Condat-en-Combraille le (Puy-de-Dôme). Il fut tué en même temps que 31 autres FFI. La plupart furent exécutés sommairement après avoir été capturés.
C’est un jugement du 20 octobre 1944 du tribunal civil de Riom qui office d’acte de décès pour Maurice Moreau.
Les corps de la région montluçonnaise furent ramenés, une cérémonie se déroula le 8 octobre 1944 à Montluçon devant une foule nombreuse puis il fut inhumé au cimetière de l’Est.
Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI.
Son nom figure sur le monument à la mémoire des volontaires FFI à Condat-en-Combrailles
Sources

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 104979, dossier Maurice Moreau. — SHD Vincennes, GR 16 P 429731, dossier Maurice Moreau (nc). — Mémorialgenweb. — État civil Condat-en-Combraille.

Eric Panthou

Version imprimable