Né le 10 mars 1904 à Orelle (Savoie), massacré le 5 septembre 1944 à Orelle (Savoie) ; cheminot ; victime civile.

Marcel Bard était le fils de Joseph et de Rose Grange. Il se maria en 1932 avec Pauline Joet, dont il eut deux filles, Aimée, née en 1934 et Paulette en 1943.Il était domicilié à Saint-Jean-de-Maurienne.
Il entra aux chemins de fer en novembre 1930 et exerçait sous l’occupation la fonction de manœuvre à Modane (Savoie).
Le 5 septembre 1944 en rentrant de son travail, il fut arrêté par les soldats allemands avec neuf autres personnes, parmi lesquelles deux membres de sa famille, en représailles d’une attaque du maquis. Ils furent emmenés au hameau du Pont de la Denise, à Orelle (Savoie) et probablement abattus dans la cour de l’école. Des sources indiquent qu’un obus aurait pu exploser tuant l’ensemble du groupe.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès et le titre d’Interné politique en 1953..
Son nom figure sur la plaque commémorative 1939-1945, à Orelle (Savoie).
Sources

SOURCES : Guillaume Quesnée et Thomas Fontaine dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF, Paris 2017.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable