Immigré espagnol ? massacré le 8 avril 1944 à Thoiry (Ain) ; victime civile.

Il s’agit sans doute d’un immigré espagnol qui travaillait dans la région.
Le 8 avril 1944, les Allemands procédèrent à une rafle suite à des actions du maquis. Maurice Prodon, cultivateur à Saint-Jean-de-Gonville, son berger Aimé Tavernier, Louis Chappaz, arrêté dans sa vigne à Challex et plusieurs personnes raflées en gare de Saint-Jean-de-Gonville furent conduits en car à Gex au quartier général de la police allemande. La plupart des prisonniers furent ensuite relâchés à l’exception de Maurice Prodon, Aimé Tavernier, Louis Chappaz et notre inconnu. En début de soirée les quatre hommes furent encadrés par les soldats puis chargés dans un véhicule pour être conduits au lieu-dit Badian, à Thoiry (Ain) et fusillés dans un petit bois.
Le lendemain, trois habitants de Thoiry furent réquisitionnés par l’occupant pour enterrer les victimes sur les lieux de l’exécution. Ils furent inhumés dix jours après au cimetière communal, à Thoiry.
Le corps de l’inconnu repose aujourd’hui au cimetière du mémorial des maquis de l’Ain et de la Résistance, dans la tombe n° 31, à Cerdon (Ain).
Son nom figure sur la stèle commémorative à la sortie du D884, à Thoiry (Ain).
Sources

SOURCES : Mairie de Thoiry, Fusillade de Badian.— InfoGonville de juin 2016 Histoire Gonvilloise.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable