Né le 12 mai 1911 à Paris (XIIIe arr.), exécuté sommairement le 18 août 1944 à Crespières (Yvelines) ; aide-comptable ; résistant FFI.

Maurice Cayen demeurait à Mareil-sur-Mauldre (Seine-et-Oise, Yvelines) en 1944. Avec Christian Pouillart, il faisait partie du groupe de résistance de Mareil- sur-Mauldre. En effectuant une reconnaissance dans la côte Barbe à Mareil, ils furent appréhendés par des soldats allemands. Les deux jeunes hommes étaient armés et porteurs de brassards tricolores. Dans leur repli en direction de Saint-Nom-la-Bretêche, au passage à Crespières, ils enfermèrent leurs deux captifs dans le garage d’Edouard Bernay, mécanicien.
Les soldats allemands arrêtèrent ensuite deux jeunes qui descendaient de la ferme de Boulémont où ils travaillaient et qui venaient à Crespières acheter des timbres postes : Pierre Rault et Roland Mousset. Quelques minutes plus tard, ils s’emparèrent de la bicyclette de René Gervais. Celui- ci manifestant son mécontentement fut arrêté à son tour.
Ce 18 août 1944, vers 18 h, les cinq hommes furent conduits dans le parc du château de Crespières et exécutés à la mitraillette.
Son nom est gravé sur le monument aux morts et la plaque commémorative de l’église Saint-Martin à Mareuil-sur-Mauldre et sur le lieu du drame à Crespières, route nationale 307, une plaque commémorative honore la mémoire des victimes.
Crespières (Yvelines), 18 août 1944
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Yvelines, 1604W9 (enquête du service de recherche des crimes de guerre ennemis).

Fabrice Bourrée

Version imprimable