Née le 6 juin 1891 à Bellegarde-sur-Valserine (Ain), massacrée le 14 juin 1944 à Éloise (Haute-Savoie) ; débitante de boissons ; victime civile.

Joséphine Adèle Prodon naquit dans une famille de cultivateurs établis au village de Vanchy sur le territoire de la commune de Bellegarde-sur-Valserine. elle était la fille de Jules, César, cultivateur alors âgé de 35 ans, et de son épouse Marie-Antoinette Massonnet, âgée de 36 ans. Le 27 octobre 1923 à Coupy (auj. Bellegarde-sur-Valserine), elle épousa François Bernard Perrier né en 1879 à Éloise. Le couple s’installa dans cette commune. François Perrier était y propriétaire exploitant et son épouse tenait un débit de boissons.
La résistance à Éloise (Haute-Savoie), commune excentrée au nord-ouest du département était très active. Elle se composait d’une résistance plus tournée vers Bellegarde et l’Ain avec sabotages ferroviaires et de la production en faveur de l’Allemagne et d’une seconde organisée par l’A.S. Son maire Robert Gassilloud en était le créateur et l’âme active. Cette résistance était organisée avec la Haute-Savoie.
Le 12 juin 1944, un groupe de maquisards tendit une embuscade sur la route nationale 508, au lieu-dit Bois d’Arlod, afin d’intercepter des convois allemands. Un violent accrochage eut lieu au cours duquel trois maquisards furent capturés : Victor Brique*, Louis Ducenti* et Barthélemy Tomasi*. Ils furent exécutés par la suite.
Deux jours plus tard, le 14 juin, les Allemands investirent le village d’Éloise, où ils semèrent la terreur. Ils tirèrent à tout va. Angelo Zanardo* et son fils Francis furent tués sans sommations. Adèle Perrier, qui tentait de s’opposer au pillage de sa maison, fut massacrée à coups de baïonnette par un soldat « ivre » qui la mitrailla ensuite alors qu’elle était déjà morte. (Mémorial de l’oppression 3808 W 1436).
Elle fut déclarée « Morte pour la France » (dossier n°60 802) et comme pour le père et le fils Zanardo, le nom d’Adèle Perrier est gravé sur le monument aux morts d’Eloise.
Sources

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — MémorialGenWeb. — Acte de naissance et recensement de 1936 (Arch. Dép. de l’Ain et de la Haute-Savoie en ligne).

Michel Germain, Dominique Tantin

Version imprimable