Né le le 9 janvier 1911 à Perpezat ( Puy-de-Dôme), exécuté sommairement par les Allemands le 21 juin 1940 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; personnel civil de l’armée ; victime civile.

Louis Taillandier est le fils de Henri, employé, et de Marie Bonnabry. Il travaillait à la Section des Commis et Ouvriers d’Administration à Clermont-Ferrand (13e SCOA), relevant de l’intendance du Commissariat de l’Armée de Terre.
Après l’Armistice, Clermont-Ferrand fut occupée une première fois pendant une semaine du 21 au 28 juin 1940. Cette occupation fit quelques victimes entre autres à Lempdes à Pont-du-Château et à Clermont-Ferrand. Louis Taillandier fut tué par balles le 21 juin 1940 au coin de la rue de la Selette et de la rue des Jacobins à Clermont-Ferrand. On ne connaît pas le motif de cette fusillade.
Il a été reconnu « Mort pour la France ».
Son nom est inscrit sur le monument aux Morts de Chamalières (Puy de Dôme).
Sources

SOURCES : AVCC Caen, AC 21P 158125, dossier Louis Taillandier (nc).— Mémoires des hommes. - Mémorialgenweb. — John F. Sweets, Clermont-Ferrand à l’heure Allemande Éditions Plon, 1996, p.173. — État civil de Perpezat

Huguette Juniet

Version imprimable