Né le 3 juillet 1882 à Presles (Hainaut, Belgique), massacré le 24 mai 1940 à Beuvry (Pas-de-Calais) ; victime civile.

Camille Genot était domicilié à Pont-de-Loup (Belgique). Vraisemblablement parti comme de nombreux compatriotes sur les routes de l’exode pour échapper à l’invasion allemande, Camille Genot fut abattu par un détachement de la division SS Totenkopf le 24 mai 1940. Ce fut l’un des 26 civils belges et français victimes du massacre perpétré par les SS à Beuvry les 24 et 25 mai.


Voir Beuvry (Pas-de-Calais), 24 - 25 mai 1940
Sources

SOURCES : Hélène Guillon, Les massacrés par les Allemands en France, 1940-1945, Étude sur la répression extrajudiciaire allemande en France de l’invasion à la Libération, mémoire de Master 2 sous la direction de Michel Boivin, Université de Caen, UFR d’Histoire, 2005-2006, Annexes. — Jean-Luc Leleu, La division SS-Totenkopf face à la population civile du Nord de la France en mai 1940, Revue du Nord 4/2001 (n° 342), p. 821-840. — Site du Club d’Histoire de Beuvry, 22 janvier 2018. — MémorialGenWeb. — Liste des victimes établie et documentée par Geneviève Launay en mai 2020.

Geneviève Launay, Dominique Tantin

Version imprimable