La commune de Miribel-Lanchâtre (Isère) s’étend sur les contreforts orientaux du massif du Vercors, au-dessus de la vallée du Drac.
Le 18 mai 1944 et du 24 au 28 juillet 1944, 7 maquisards du Vercors et 2 civils y furent tués.

Stèle commémorative, Miribel-Lanchâtre (Isère)
Stèle commémorative, Miribel-Lanchâtre (Isère)
Photo : Gaby André Vitinger, Mémorial GenWeb, sous licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0
Le 18 mai 1944, Jean Schiavon fut tué par des gendarmes français qu’il avait cherché à éviter, n’étant pas en règle avec le STO.
En juillet 1944, parallèlement à l’invasion du Vercors, l’armée allemande encercla le massif et toutes les communes situées à sa périphérie furent investies.
Après l’ordre de dispersion donné le 23 juillet 1944 par François Huet, chef militaire du Vercors, de nombreux maquisards tentèrent de quitter le massif.
Le 24 juillet 1944, quatre corps furent trouvés dans un ravin entre les deux tunnels de la route départementale 8 qui conduisait à Saint-Guillaume (Isère), sans que l’on sache exactement les conditions de leur mort.
Les quatre victimes qui furent identifiées ultérieurement étaient : Joseph Chabert, Claude Falck, Georges Jasserand et Maurice Mazet.
Les 25 juillet 1944, deux corps furent trouvés sous Chênière vers les Jardaires, en face de Saint-Guillaume, les actes de décès mentionnent le hameau des Chions.
Louis Caillet et son fils Pierre Caillet avaient été tués sans que l’on en sache exactement les circonstances.
Fait prisonnier le 28 juillet 1944, Pierre Cholet, qui se cachait depuis plusieurs jours, ravitaillé par des enfants déguisés en bergers, fut sommairement exécuté dans la cour du château de Miribel, après que les soldats allemands lui aient fait creuser sa tombe.
Henri Fortuné, bûcheron, grièvement blessé par l’explosion d’une mine dans les bois à Richardaire mourut pendant son transfert à l’hôpital.
Sources

SOURCES : François de Saint-Albin, article dans POUR NE PAS OUBLIER, no 34, revue des amis de la Gresse, mis en ligne sur le site de la commune de Miribel-Lanchâtre — Mémorial GenWeb — Le Pionnier du Vercors, juillet 2018 — État civil

Jean-Luc Marquer

Version imprimable