Né le 9 avril 1921 à Sourdeval (Manche), massacré le 15 juin 1944 à Sourdeval, réfractaire au service du travail obligatoire (STO).

François Prunier, qui résidait à Sourdeval, fut abattu par les troupes allemandes (raison non connue)

Il obtint la mention « Mort pour la France »

Son nom figure le monument commémoratif de Saint-Lô (Manche)
Sources

SOURCES : Boivin Michel et Garnier Bernard, Les victimes civiles de la Manche dans la bataille de Normandie, du 1er avril au septembre 1944, CRHQ, 1994. — Genweb (Consulté le 16-06-2020). — Mémoire des Hommes (nc).

Delphine Leneveu

Version imprimable