À l’approche des troupes alliées l’occupant effectua des rafles à Belfort et sur le Territoire. Il s’agissait d’empêcher la population jeune de rejoindre les maquis ou d’aider les libérateurs. Une grande partie fut envoyée comme main-d’œuvre en Allemagne, d’autres furent déportés mais il y eut aussi de nombreux emprisonnés et exécutés. Les corps de 25 d’entre eux furent retrouvés le 21 mars 1945 dans un charnier près du Fort Hatry.

Le fort Hatry est un des éléments de la ceinture fortifiée de Belfort, célèbre par le siège et la défense de la citadelle par le colonel Denfert-Rochereau en 1870-1871. Il fut construit à partir de 1836 pour la défense des faubourgs de la ville et terminé entre 1865 et 1870.
Le 21 mars 1945 les corps de 25 résistants ou supposés résistants furent retrouvés sommairement dissimulés dans un charnier près d’une casemate du fort. Ce sont des journaux retrouvés dans leurs poches qui font penser que l’exécution eut lieu le 25 août. Ils portaient de nombreuses traces de blessures et de mutilations ce qui indique qu’ils avaient été torturés avant d’être abattus.
Liste des victimes :
BEN HALLAL Ahmed
BINET Marie
BOTTELLI Roméo
CREVOISIER Georges, Ferjeux
ENDERLIN Alfred, Émile
ÉTIENNE Ernest, Henri, Gaston
EUVRARD Émile
FAIVRE Georges, Louis, Léon
FAIVRE Marius, Paul, Jules
FISCHER Louis Léon
FOURNIER Jean Pierre
INCONNU 1
INCONNU 2
INCONNU 3
INCONNU 4
INCONNU 5
INCONNU 6
MACLERC Julien
MATHEY Mauricel, Eugène, Eugène
MONTAGNON Maxime, Léon, Jules
MOYSE FRISE Camille, Henri, Marcel
PERLINSKI Jean, Marie
PETIT, Charles, Émile
SCHEPRINGUE Léon, Édouard
SCHEPRINGUE Roger, Jules
SPADONE Élisée
VERMENT Jules, René, Justin
Sources

SOURCES : L’Est républicain du 21 mars 2011, Hommage charnier de Belfort Une Résistance pas oubliée,— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable