Né le 7 octobre 1910 à Châtenois-les-Forges (Territoire de Belfort), exécuté sommairement le 16 novembre 1944 à Montbéliard (Doubs) ; tourneur sur métaux ; militant communiste de Châtenois-les-Forges ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Gaston Cavin était le fils de Auguste Gustave et de Angèle Ravey. Il se maria avec Joséphine Wintzer et était père de 4 enfants. Il exerçait le métier de tourneur sur métaux. Militant communiste, il fut interné au camp d’Ecouvres (Meurthe-et-Moselle) après l’interdiction du Parti communiste. Libéré le 17 mars 1943 sur intervention du maire de Châtenlois, il entra dans la Résistance au maquis du Doubs.
Il fut arrêté pour faits de résistance et fusillé avec d’autres résistants le 16 novembre 1944 au Pied des Gouttes, à Montbéliard (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et Déporté et interné résistant (DIR), dossier GR 16 P 113320.
Son nom figure sur le monument commémoratif des fusillés du 16 novembre 1944, à Montbéliard (Doubs) et le monument aux morts, à Châtenois-les-Forges (Territoire de Belfort).
Sources

SOURCES : L’Est républicain du 23 novembre 2014, Châtenois-les-Forges En souvenir de la libération du village.— Mémorial Genweb. — Fédération du Parti communiste territoire de Belfort,Témoignages pour ne pas oublier. 1940-1945. Des communistes dans la Résistance, 1996.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable