Un groupe de réfractaires réfugiés à la ferme de Garde Chemin fut surpris par les Allemands et la Milice le 13 mars 1944. Onze d’entre eux furent torturés et fusillés.

À partir de septembre 1943 de nombreux réfractaires s’étaient regroupés dans les chantiers forestiers du massif jurassien encadrés par d’anciens sous-officiers de l’armée d’armistice. À la fin du mois de février 1943, le camp forestier de Montrond (Jura) atteignit un effectif de 86 hommes. Pour des raisons de sécurité le capitaine Le Henry qui était à l’origine des chantiers forestiers décida de fractionner le groupe. Un groupe de 43 maquisards partit s’installer à Mont-sous-Vaudrey et les 43 autres restèrent à Montrond sous la direction de Paul Sorgues. Le 27 février 1944, le camp fut attaqué par l’ennemi sans doute bien renseigné. Les jeunes réfractaires alertés eurent le temps de se disperser et treize d’entre eux trouvèrent refuge sous la conduite de Paul Sorgues à la ferme de Garde Chemin près du Pont de la Pyle, entre Moirans et Orgelet (Jura). Dénoncé par un milicien, le camp fut à nouveau assiégé le 13 mars 1944 à l’aube par soixante soldats allemands conduits par la Milice. Onze maquisards furent surpris par l’attaque alors qu’ils se reposaient à l’intérieur de la ferme. Après l’engagement qui suivit vers sept heures du matin, ils furent arrêtés, interrogés et torturés puis exécutés sur place par les Allemands et les miliciens au lieu-dit Garde-Chemin. Paul Sorgues répondit à l’officier qui l’interrogeait : « Tuez-moi si vous voulez, mais je ne dirai rien ». Les onze hommes furent aussitôt alignés sur un rang et fauchés par les rafales d’un fusil mitrailleur. Leurs corps mutilés furent retrouvés étendus les uns à côté des autres sur le gazon. Les obsèques furent célébrées le 15 mars à Meussia en présence d’une foule de plus de mille personnes.
Un monument commémoratif aux FFI, rappelle leur sacrifice 500 mètres avant le pont de la Pyle, à Coyron.
Liste des onze victimes :
BARDIN Albert, Armand
BATAILLARD Jean, Michel
BOVIER LAPIERRE Paul, Marie, Alexis
BURLET Armand, Henri, Eugène
COUSIN César, Désiré
FAIVRE Paul, Henri, Claude
MARCHAND Georges, Raymond, Noël
MICHEL Maurice, Joseph, Elie
NONNON Max, Paul, Jules
PETOT René, Michel, Gaston
SORGUES Paul, Joseph
Sources

SOURCES : François Marcot La Résistance dans le Jura, éditions Cêtre, Besançon, 1985.— André Robert Jura 1940-1945 Territoires de Résistance, éditions du Belvédère, Pontarlier, 2016.— Musée de la Résistance 1940-1945 Monument du Pont de la Pyle (Jura).— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable