Né le 12 octobre 1921 à Slaviansk (Russie soviétique), fusillé par les troupes allemandes le 21 août 1944 au stand de tir des Charmettes à Chambéry (Savoie) ; victime civile d’origine juive.

Sacha Aronin, étudiant en médecine, était domicilié au Puy (Haute-Loire). Pour fuir les persécutions antisémites, il s’était réfugié dans la région de Chambéry (Savoie) sous le nom de Mourgues François.
Il était incarcéré à la prison de la caserne Curiale à Chambéry où, à la fin août 1944, se trouvaient plus de 60 prisonniers, dont au moins un tiers étaient des Juifs.
Le 21 août 1944, à la veille de la libération de la ville, il fut transporté avec 17 autres prisonniers jusqu’au stand de tir des Charmettes où il fut exécuté.
Après-guerre, une plaque commémorative fut apposée sur le mur extérieur du stand de tir des Charmettes à la mémoire des 17 victimes dont le nom de Sacha Aronin.
Chambéry (Savoie), 21 août 1944 : stand de tir des Charmettes
Sources

SOURCES : SHD Caen AC 21 P 419120 (nc). — Arch. Dép. Savoie 1382 W 231. — Site Mémoire des hommes. —Site Yad Vashem indique né à Warszawa Pologne.

Jean-Pierre Ravery, Michel Aguettaz

Version imprimable