Né le 15 février 1922 à L’Isle-sur-Doubs (Doubs), mort en mission le 24 août 1944 à La Prétière (Doubs) ; instituteur ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI)

Raymond Grand était instituteur et en 1943, il exerçait les fonctions d’économe et de comptable à l’ENIL (École nationale d’industrie laitière). Il entra dans la Résistance en juin 1944 et gagna le maquis F.F.I. du groupe de Résistance de l’Isle sur le Doubs. Le groupe dont il faisait partie était sous les ordres du sous Lieutenant Ravey. Il fit sauter un pont de la voie ferrée le 24 août 1944 à 5 h 30 du matin. Raymond Grand fut tué par les allemands au cours du sabotage du pont.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossier SHD GR 16 P 267277 et AC 21 P 198810 (non consultés).
Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 22 avril 1966 (JO du 4/06/1966).
Son nom figure sur le monument de la Libération et le monument de l’IUFM, à Besançon, sur le monument aux morts, à L’Isle-sur-le-Doubs, sur la stèle commémorative à sa mémoire, à La Prétière, sur le monument aux morts à Mamirolle et le monument commémoratif à Pierrefontaine-lès-Blamont (Doubs).
Sources

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable