Né le 9 octobre 1914 à Rapale (auj. Haute-Corse), mort le 7 octobre 1943 à Moltifao (auj. Haute-Corse) ; résistant FFI

Reconnu « mort pour la France » des suites de ses blessures (AC 21 P 16249) à titre militaire, Isidore Bazziconi fut homologué en tant que FFI (GR 16 P 40718). Il ne semble pas avoir reçu la médaille de la Résistance.
Isidore Bazziconi aurait été victime de l’explosion d’une mine, au cours d’une mission.
Son nom figure sur la plaque commémorative apposée sur la façade de la mairie de Rapale et le monument aux morts de Bastia.
Sources

SOURCES. SHD Caen et Vincennes (n.c.). — Sites Internet : Mémoire des hommes ; Mémorial GenWeb (1 ; 2) ; Les Corses morts pendant la deuxième guerre mondiale..

Frédéric Stévenot

Version imprimable