Né le 13 janvier 1893 à Saint-Usage (Côte-d’Or) ; exécuté sommairement le 27 août 1944 à Colombier-Fontaine (Doubs) ; affûteur ; résistant.

Georges Carrière était le fils de Claude Michel et de Catherine Ganée. Il se maria le 4 février 1921 à Avoudrey (Doubs) avec Marie Constance Denise Choulet. Il exerçait le métier d’affûteur.
Le 18 septembre 1944, il fut arrêté avec trois autres camarades au lieu-dit La Raydans, à Étouvans et fusillé à 18 heures au château Bauman, à Colombier-Fontaine.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), dossier SHD Vincennes GR 16 P 108887 (nc).
Il reçut la Médaille de la Résistance par décret du 22 mars 1960 (JO du 27/03/1960).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon et sur la stèle commémorative des fusillés du 27 août 1944, à Valdahon (Doubs).
Sources

Sources : Mémoire des Hommes.— Mémorial genweb.— État civil (acte de naissance).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable