Né le 20 juin 1898 à Carmaux (Tarn), mort le 20 août 1944 à Foix (Ariège) des suites de ses blessures ; cheminot (conducteur électricien de la SNCF) de Foix (Ariège) ; victime civile des combats de la Libération de Foix

Apollon Puech était le fils de Germain Puech et de Germaine Boyer. Il était marié avec Anne Espel
.
En 1944, Apollon Puech, conducteur de locomotives électriques résidait à Foix, quartier du Cardier. Le 19 août 1944, il fut requis par les Allemands pour conduire le train qui transportait des soldats allemands venant d’Ax-les-Thermes, dans la haute vallée de l’Ariège.
Le train entra vers 18 heures 30 en gare de Foix alors que les combats pour le libération de la ville faisaient rage depuis 16 heures 45 environ. Puech fut grièvement blessé par une balle perdue ainsi qu’une femme française, Raymonde Muratet, qui avait pris place dans le convoi. Deux soldats allemands furent également tués lors de ces affrontements armés entre les résistants et les troupes d’occupation.
Il mourut le lendemain, à 8 heures du matin, à son domicile.
Le nom d’Apollon Puech figure sur le monument aux morts de Foix. Il reçut la mention "mort pour la France" qui fut inscrite en marge de son acte de décès le 18 juin 1945.
Sources

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 4 E 4304, état civil de Foix, acte de décès d’Apollon Puech et mention marginale ; 64 J 23, fonds Claude Delpla, listes d’exécutés civils et résistants. — Claude Delpla, La libération de l’Ariège, Toulouse, Le Pas d’oiseau, 2019, 514 p. [p. 200]. — MemorialGenWeb, site consulté le 27 septembre 2020.

André Balent

Version imprimable