Née le 11 janvier 1909 à Cardaillac (Lot), abattue le 11 mai 1944 à Cardaillac ; cultivatrice ; victime civile.

Georgette Verniol était la fille de Joseph, cultivateur, né en 1857 et de Octavie, née en 1877.
Les 10 et 11 mai 1944, une colonne de Waffen-SS du régiment Der Führer de la 2ème Panzerdivision Das Reich ratissa le département du Lot. Elle était accompagnée de policiers de la Sipo-SD et de collaborateurs français et disposait de renseignements précis pour y traquer les résistants et les Juifs. Ces opérations s’accompagnèrent de représailles contre les civils soupçonnés d’aider la Résistance, mais aussi abattus sans raison précise dans le cadre d’une politique visant à terroriser la population.
Vers 7h, les SS investirent le bourg de Cardaillac. Ils perquisitionnèrent et pillèrent les maisons, et ils rassemblèrent les hommes de 16 à 60 ans. Marcel Cavarroc*, âgé de 23 ans, et Raymond Moussié*, âgé de 18 ans, tentèrent de s’enfuir et furent abattus. Ils tirèrent sur deux femmes qui gardait des moutons dans un pré, tuant Georgette Verniol, épouse Lafage, et blessant grièvement l’autre femme.
Son nom est inscrit sur le monument aux Morts de Cardaillac.
Sources

SOURCES : Guy Penaud, La « Das Reich » 2e SS Panzer Division, préface d’Yves Guéna, introduction de Roger Ranoux, Périgueux, La Lauze, 2e édition, 2005, 558 p. [pp. 80-81, p. 506.]. — MémorialGenWeb.

Dominique Tantin

Version imprimable