Né le 23 février 1883 à Unterwaldderidorf (Autriche), exécuté le 21 août 1944 par les troupes allemandes au stand de tir des Charmettes à Chambéry (Savoie) ; victime civile d’origine juive.

Sigmund Bruckner vivait à Cognin, commune limitrophe à Chambéry (Savoie) où il s’était réfugié pour fuir les persécutions antisémites. Selon le témoignage de son logeur, il fut arrêté le 11 août 1944. Il fut incarcéré à la prison de la caserne Curiale à Chambéry où à la fin août 1944 se trouvaient plus de 60 prisonniers, dont au moins un tiers étaient des Juifs.
Le 21 août 1944, à la veille de la libération de la ville, il fut transporté avec 17 autres prisonniers jusqu’au stand de tir des Charmettes où il fut exécuté à la mitrailleuse.
Après-guerre, une plaque commémorative fut apposée sur le mur extérieur du stand de tir des Charmettes à la mémoire des 17 victimes. Son nom y est écrit Bruchner.
Voir notice : Chambéry (Savoie), 21 août 1944 : stand de tir des Charmettes
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Savoie 1382 W 231.— MémorialGenweb.

Michel Aguettaz

Version imprimable