Née le 30 mars 1909 à Ouroux, aujourd’hui Ouroux-en-Morvan (Nièvre), massacrée le 5 septembre 1944 à Ouroux ; victime civile.

Lucie Philisot était la fille de François et de Jeanne Chaumien, sans profession. Elle était mariée avec Marcel Philisot, cultivateur.
Après le débarquement en Normandie le 6 juin 1944, les maquis du Morvan harcelèrent les troupes allemandes qui par représailles abattirent aveuglément un grand nombre de civils.
Lucie Philisot fut blessée le 4 septembre 1944 sans raisons, au hasard au passage d’une colonne allemande au bourg, à Ouroux (Nièvre). Elle décéda des suites de ses blessures à 23 heures à son domicile au lieu-dit Chassagne (Nièvre).
L’acte de décès fut dressé le lendemain sur la déclaration de son mari Marcel Philisot, cultivateur, âgé de 29 ans.
Elle obtint la mention « Mort pour la France » suite à l’ordonnance 45.27.17 du 02/11/1945, transcrite le 24 juin 1946 sur l’acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts et la plaque commémorative dans l’église, à Ouroux-en-Morvan (Nièvre).
Sources

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable