Né le 21 mars 1891 à Croisilles (Calvados), exécuté sommairement par fusillade le 11 juin 1944 à Pinols ; manoeuvre ; victime civile.

Fils de Louis et d’Ernestine, née Longuert, Louis Piédoue épousa le 11 septembre 1914 à Caen (Calvados) Augustine Ange Marie Letorel. Il épousa ensuite Yvonne Marcotte et était père d’un enfant. Il était domicilié à Pinols (Haute-Loire) et travaillait comme manoeuvre.
Le 10 juin 1944, les troupes allemandes furent stoppées par le corps franc des Truands pour leur empêcher l’accès au Mont-Mouchet. En représailles, le lendemain, les Allemands firent exécutés 5 personnes, dont 4 civils, à Pinol. Parmi eux, figurait Louis Piédoue qui fut exécuté au "Garage de Court", commune de Pinols (Haute-Loire), ce 11 juin 1944.
Les combats et représailles de Pinols firent 59 victimes dont 9 civiles.
Il a été reconnu Mort pour la France.
Son nom figure sur le Monument commémoratif du Corps Franc des Truands et de victimes civiles à Pinols, sur le monument aux Morts de Pinols ainsi que sur une plaque commémorative sur le lieu de son exécution.
Sources

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 93, crimes de guerre à Pinols. —Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983 .— Manuel Rispal, Tout un monde au Mont-Mouchet. — MémorialGenweb. — Généanet.

Eric Panthou

Version imprimable