Le 12 juin 1944 à la suite d’une erreur la ville de Lormes fut investie par 200 soldats allemands auxquels s’opposèrent 55 résistants. L’engagement se solda par la mort de quatre résistants et l’exécution de quatre civils.

Le 12 juin 1944 des gendarmes de la brigade de Lormes voulurent rejoindre le maquis avec une voiture. Le brigadier croyant à un enlèvement prévint les Allemands qui investirent la ville avec un détachement d’environ 200 hommes. Un combat s’engagea dans le bourg même contre 55 résistants des maquis "Camille" et "Julien". Selon le maquis il y aurait eu entre 7 et 15 Allemands tués mais selon le rapport de gendarmerie seul un officier aurait été tué. Il y eut 4 résistants tués et 2 blessés au combat. Plusieurs maisons furent incendiées et 4 civils.
Le 19 juillet 1944, deux voitures du maquis comprenant douze hommes au total rencontrèrent sur leur chemin un gros convoi allemand, composé de trois voitures, deux camions et environ cinquante hommes. Le combat fut inévitable et inégal pour les maquisards qui eurent quatre tués, dont leur chef Robert Mariaux.
Le maquis prit le soir même de sa mort le nom de son premier chef tué au combat.
Liste des tués :
— BAUDRY Robert Eugène Émile
— CHOSSEFOIN André Justin
— COLAS Claude
— FOUQUET Robert
— LANCHANTIN Pierre
— OLIVIER Jean Louis
— [PETIT Pierre
— POZZI ESCOT Paul Raoul Lucien Henri
Sources

SOURCES ; Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation et de la Résistance dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable