Né le 17 juillet 1898 à Saint-Georges-d’Orques (Hérault), tué le 3 septembre 1944 à Villefranche-sur-Saône (Rhône) ; cheminot ; victime civile.

Morillo Marcos était le fils d’Espuñe, cultivateur et de Maria Alos, sans profession.
Il entra au chemin de fer et exerçait le métier de facteur enregistrant au service de l’Exploitation SNCF en gare de Villefranche-sur-Sâone (Rhône).
Le 3 septembre 1944 les combats pour la Libération de Villefranche-sur-Sâone furent engagés. Morillo Marcos fut tué par un obus allemand, alors qu’il passait à proximité d’un char allié visé par le tir.
Villefranche est libérée le 3 septembre 1944 vers 18 heures par les soldats français du capitaine Henri Marie Alexandre Louis Giraud (1910-1970), fils du général Henri Giraud.
Morillo Marcos obtint la mention « Mort pour la France » et son nom figure sur la plaque commémorative de la SNCF, à Villefranche-sur-Saône (Rhône).
Il ne figure pas dans le Mémorial des Cheminots victimes de la répression.
Sources

SOURCES : Wikipédia Villefranche-sur-Saône.— Divers sites internet Libération de Villefranche-sur-Saône.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable