Né le 9 novembre 1922 à Xertigny (Vosges), mort en action le 17 septembre 1944 à Xertigny ; cheminot ; résistant non homologué.

Guy Jeandemange fut apprenti du Centre d’apprentissage SNCF d’Épinal (promotion 1938-1941). Il devint aide ajusteur mineur confirmé au service de la Traction SNCF au dépôt d’Épinal. Il était célibataire et entra dans la Résistance en juillet 1944 aux Forces françaises de l’intérieur (FFI). Le 17 septembre 1944, il effectuait une patrouille avec un autre camarade. Ils venaient de désarmer un soldat allemand, lorsqu’une voiture ennemie surgit et tira sur eux. Guy Jeandemange fut touché et tué sur le coup.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès et il reçut une Citation à titre posthume avec attribution de la Croix de guerre 1939-1945 avec étoile de bronze.
Son nom figure sur le Mausolée régional de la Libération, à Ambiévillers (Haute-Saône), sur la plaque commémorative 1939-1945 en gare, à Épinal et sur le monument aux morts, à Xertigny (Vosges).
Sources

SOURCES : dossier SHD 308118 sans homologation et AC 21 P 59218 (non consultés).— Notice sans auteur dans le Mémorial 1940-1945 des Cheminots victimes de la répression, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1556.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable