Le 15 août 1944, une quarantaine de FFI chargés de couper la route aux troupes allemandes sont victimes d’une embuscade suite à une trahison.
26 parmi eux furent tués lors de l’engagement ou exécutés sommairement sur place ou les jours suivants.

Stèle commémorative de Barjac
Au PC de l’état major FFI de la Lozère à Marjevols, les responsables décidèrent le 13 août de couper la Route Nationale 88 entre Bec de Jeu et le Villaret près de Balsièges pour isoler les troupes allemandes. Le lieutenant Dicky fut chargé de l’opération avec sa compagnie d’une quarantaine d’hommes partis de Marvejols.
Arrivé à Barjac, le convoi continua sa route mais il fit alors face à une embuscade. Tout en répliquant à l’ennemi, les maquisards durent se replier, laissant derrière eux plusieurs morts et blessés. Lors du ratissage qui suivit, les blessés furent achevés. 25 FFI sont morts dans cette embuscade.
Quatre prisonniers emmenés à Mende par les troupes allemandes furent fusillés le 17 août. Deux ou trois pris au bord du Lot, figurent parmi les fusillés du Pont Vieux à Chanac, le 16 août 1944. D’autres furent déportés.
On compta 9 survivants, dont le lieutenant Dicky.
L’auteur de la trahison ayant permis cette embuscade fut confondu puis fusillé le 31 août 1944 après avoir été condamné à mort.
Une cérémonie a lieu tous les ans au monument, sur le bord de la route 88 où une stèle commémorative a été élevée avec 26 noms.
Liste des Victimes
AZAGIER Jean Louis
BANTERLA Pascal
BOUDET Émile
BOURDIOL Jean
BRUNET René
BUVAT Roger
CHAUVET Maurice
COURNUT Firmin
CROCE Georges
DUPAS Alfred
DURAND Joseph
GALLO Henri
GÉLY Léonce
GHIBAUDO Jean
LAFONT Basile
LEFORT Robert
MILHAVET André
NICOLAS Didier
ORENES Georges
PAPAREL Louis
PRIEUR Albert
SERRES Georges
VAYSSADE Albert
VELAY Louis
VIDAL Raymond
VRZAL André
Sources

SOURCES : "Hommage aux résistants morts à Barjac", La Montagne, édition Haute-Loire, 4 septembre 2012. — Mémorialgenweb.

Eric Panthou

Version imprimable