Né le 12 février 1923 à Mutigney (Jura), exécuté sommairement par fusillade le 5 septembre 1944 à Montbeugny (Allier) déclaré mort le lendemain à Vichy (Allier) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Just Joseph Lévêque, 30 ans, sergent de Ville à Paris (Clichy), et de Lucie Suzanne Jussiaux, 28 ans, sans profession, son épouse, alors domiciliés à Clichy, Georges Lévêque rejoignit la Résistance dans l’Allier. Il était célibataire et on ignore sa profession et sa commune de domicile.
Alors que la région est progressivement libérée et que les troupes allemandes refluent vers le Nord, un groupe de Gardes mobiles va livrer bataille aux troupes allemandes à Montbeugny et Chapeau (Allier), le 5 septembre 1944. Trois hommes en patrouille furent arrêtés au petit matin. Ils furent conduits à la ferme de Montedoux toute proche.
Les Allemands en fouillant la ferme découvrent les uniformes, les armes et les bicyclettes de quatre des leurs qui ont été fait prisonniers par le maquis et interceptent deux FFI, Gabriel Guichet et Georges Lévêque, qui vraisemblablement venaient récupérer les uniformes et les armes.
22 Gardes furent tués au combat ou exécutés sommairement tandis que trois ouvriers agricoles, victimes civiles, furent fusillés.
Gabriel Guichet et Georges Lévêque ont été exécutés ont été fusillés avec les 3 gardes mobiles arrêtés peu avant eux. Le décès de Gabriel Guichet a été constaté à Vichy le 6 septembre 1944 selon son acte de naissance mais il a bien un acte de décès en date du 5 septembre à Montbeugny.
Il a été reconnu Mort pour la France.
Son nom figure sur le monument commémoratif des fusillés à Montbeugny.
Sources

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 75466, dossier victime de guerre pour Georges Lévêque (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 369551, dossier résistance de Georges Lévêque (nc). — Mémorialgenweb. — État civil Mutigney et Montbeugny.

Eric Panthou

Version imprimable