Né le 9 septembre 1921 à La Chapelle (Savoie), abattu le 24 août 1944 à Épierre (Savoie) ; victime civile.

Fils de Auguste Piot et de Rosalie Drivet, François Piot était agriculteur à La Chapelle.
Le 24 août 1944, des soldats allemands de passage à La Chapelle réquisitionnèrent François Piot pour porter leurs sacs. Il partit avec eux en direction d’Epierre. Le lendemain, son père, âgé de 70 ans, ne le voyant pas revenir se rendit à Epierre, distante de 5 km, pour le retrouver. Après avoir questionné des habitants, il apprit que son fils venait d’être tué et que son cadavre avait été abandonné dans le lavoir communal. Tout déplacement étant interdit par l’occupant, Auguste Piot ramena le corps de son fils dans une brouette pour qu’il puisse être inhumé.
Reconnu Mort pour la France, son nom est gravé sur les monuments aux morts de Saint-Léger du Plan et de La Chapelle.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Savoie, 1382 W 231. — Arch. Dép. Rhône, 3808 W 1233.

Michel Aguettaz

Version imprimable